Abonnement premium: à partir de 3.95 euros par mois ! Clique ici pour t'abonner
Déjà 116039 membres et 1223 BDs & Mangas !
3768 vues
3 commentaires
Jean-Louis Lavigne 18

"En parlerait-on autant si nous étions vraiment en sécurité...?" à croire qu'être pessimiste est vraiment à la mode de nos jour, en plus de dire qu'on est "réaliste" et pas "pessimiste". Comment considérerons nous les pessimistes quand la mode sera d'être optimiste? A mon avis, pas mieux que les pessimistes traite la réalité et les optimistes. Je crois surtout qu'avec la "mode" (ici il faut entendre "manière de voir") on aborde certain termes d'une certaine manière. C'est simple, si c'et oeuvre était faite d'une manière plus optimiste (je ne dis pas que ça serait mieux), on le saurait, je dis ça comme ça car je sais pas comment l'expliquer.

Jean-Louis Lavigne 30/03/2014 15:48:23   
cddam 18
Auteur

Je n'arrive pas à comprendre si tu penses que je (en tant qu'auteur) suis pessimiste (ou réaliste comme je pourrais hypothétiquement me définir en opposition aux optimistes) et que ça s'en ressent dans la narration ou si tu penses que c'est à la mode de faire des personnages ou des intrigues pessimistes (ou réalistes en opposition blablabla) sans l'être soi-même.
En ce qui concerne le passage que tu as cité, ce n'est que la réflexion d'un adolescent névrosé en temps de crise sociale assez grave pour avoir une influence sur la vie de plusieurs sociétés. Donc effectivement, dans ce cadre là, le personnage de Luc est pessimiste. Il l'est d'autant plus qu'il est paranoïaque.
En spoil, libre à toi de lire ou pas : cette histoire se voudra optimiste dans son traitement global et surtout, dans son dénouement final.

cddam 30/03/2014 21:14:01   
Jean-Louis Lavigne 18

En fait, je voulais dire que c'est à la mode d'être pessimiste ou de traiter les choses de manières pessimistes en général, mais je ne le disais pas contre quelqu'un en particulier (je en veux pas de problèmes) mais contre le mouvement en général (celui d'être pessimiste). Je l'avoue, franchement, quand j'ai écris ça j'étais remonté ou du moins, indigné, enfin seulement car j'entend beaucoup (et même dans la vie courante) ce genre de choses, qui ne semble pas être remise raisonnablement une seule fois.

Ha ouais d'accord, et ben vu comme ça, c'est plus compréhensible, en même temps j'ai jamais pu imaginer un gamin paranoïaque et optimiste.

Merci pour le spoil, je l'ai lu, et puis tu sais, dés fois il est nécessaire de donner certaines informations pour dissiper les mal entendus, et là encore, rassure toi, je trouve que tu ne donne pas trop d'indications sur l'histoire.

Jean-Louis Lavigne 30/03/2014 22:59:28   
Rss commentaires
Connecte-toi pour commenter

Commenter sur Facebook

Me connecter

Pas encore de compte ?