Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 14 Mar, 2016 20:14:28

Zorga

Je t'arrête de manière abrupte, mais... On peut t'aider pour le synopsis, mais on peut pas se permettre d'analyser le script de chaque chapitre o_o'. On a nos travaux en cours aussi.

#52 15 Mar, 2016 12:38:32

FA76

Sorry

#53 12 Apr, 2016 16:13:09

FA76

Chapitre 4 : premier entraînement : la précision. Une aura se développe.
C’est alors que la première étape pour maîtriser le pouvoir symbole va débuter. Orasensa propose alors à Seiki, une épreuve peu évidente, nécessitant une grande concentration.
Orasensa : alors, petit, tu es prêt à en découdre ?
Seiki (d’un air déterminé) : oui.
Orasensa : très bien, car tu vas avoir besoin d’une grande précision pour cette épreuve.
Orasensa :  taagetto (invocation de cible)
Seiki : qu’avez-vous fait ?
Orasensa : j’ai invoqué des cibles, à toi de les atteindre avec ta précision et ta concentration.
Seiki : où sont-elles ?
Orasensa : cela, c’est à toi de le savoir, penses-tu vraiment que l’ennemi te dira où il est ? Il t’attaquera sans pitié, il ne te fera pas de signe.
Orasensa : fais comme si tu étais face à l’ennemi, concentres-toi, utilises tes sens.
Seiki : d’accord.
Seiki pointant l’arme dans une direction
Seiki : « j’ai entendu quelque chose bouger »
Seiki : sogekijuu !!!!
Orasensa : cible loupée !!! concentres-toi, il te reste toujours les quatre cibles à détruire
Seiki (étonné) : comment ça ? Il y a plusieurs cibles ?
Orasensa : tu penses vraiment que les ennemis te diront combien ils sont ?
Seiki : vous avez raison
Orasensa : restes concentrer. Personne ne te préviendra, l’ennemi est toujours sournois.
Orasensa : nous passerons à l’entraînement suivant une fois que tu auras détruit toutes les cibles.
Seiki : d’accord
En pleine concentration, Seiki commence alors à développer une puissante aura, qui lui permis alors…
Orasensa : d’où provient cette aura ? Ne me dites pas que…
Seiki : mitsukeru shuuto
La destruction de toutes les cibles…
Orasensa (impressionné) : comment as-tu fait cela ?
Seiki (inconscient) : je n’en ai aucune idée, je ne savais pas ce que je faisais, j’avais l’impression d’être possédé par un pouvoir, cela vient peut-être de l’arme.
Orasensa : « je m’étais trompé sur son cas, peut-être est-ce… Le successeur !!!! »
A suivre…

#54 02 May, 2016 19:52:27

FA76

Chapitre 5 : l’anticipation
Après avoir réussi avec brio mais de façon imprévisible le premier entraînement : la précision, voici que Seiki se lance dans le second entraînement : celui de l’anticipation.
-    Orasensa (n’en revenant pas) : comment as-tu fait ?
-    Seiki : de quoi parlez-vous ?
-    Orasensa : « il ne sait même pas ce qu’il vient de faire lui-même »
-    Orasensa : cela n’a pas pu se faire seul.
-    Seiki : puisque je vous dis que je ne sais pas de quoi vous parlez.
-    Orasensa : d’accord, suis-moi.
-    Seiki : je vous suis

Après des minutes de marche, en montagne, proche de la ville d’Intenma
-    Orasensa : voilà, nous y sommes, nous allons pouvoir débuter.
-    Seiki : en quoi consiste-t-elle ?
-    Orasensa : tu vas vite comprendre.
-    Orasensa : Sosei (réanimation)
-    Seiki : qu’avez-vous fait ?

Survenu de nulle part, un géant robot vînt alors s’attaquer à Seiki
-    Seiki (fixant le ciel) : mais qu’est-ce que….

Une fois la première esquive exécutée, Seiki n’a pas eu le temps de se relever que le robot contre attaqua et le propulsa
-    Seiki (de façon un peu abattue) : quelle puissance !!!!

Le géant se dirigea de nouveau vers lui pour lancer une nouvelle attaque. Orasensa intervient.
-    Orasensa : Saimin (hypnose)
-    Orasensa : très bien, l’entraînement n’est pas terminé, il te reste encore une partie
-    Seiki (désintégré) : vous rigolez, il a failli me tuer
-    Orasensa : penses-tu que tes ennemis te donneront une seconde de répit ?
-    Seiki : vous n’êtes pas mon ennemi.
-    Orasensa : justement je te prépare à cette situation et c’est le but de tous ces entraînements.
-    Seiki : « il n’a pas tort. »
-    Orasensa : Sosei
Le géant se réveille alors….
-    Orasensa : maintenant, montres ce dont tu es capable…. Dans l’ultime entraînement.
A suivre….

#55 27 Jun, 2016 14:35:56

FA76

Chapitre 6 : la puissance, le combat commence
Après les difficultés à réussir la seconde épreuve, c’est alors que Seiki se lance à la troisième et dernière épreuve, affaibli, face au géant robot. N’étant pas en état de combattre, la force qui lui reste permettra-t-elle de ressortir vainqueur de cette ultime épreuve ou bien échouera-t-il ?
-    Seiki (affaibli) : « toux », je ne compte pas m’arrêter ici.
-    Seiki : je dois remporter ce combat.
-    Orasensa : « voyons voir maintenant comment il s’en sort face à un réel adversaire ».
-    Seiki : « je dois récupérer de l’énergie le temps qu’il ne me trouve pas ».
Le géant le repère alors et se précipite sur Seiki pour porter un bref coup.
-    Seiki (esquivant d’une roulade) : pfiou, je l’ai échappé belle.
Mais à peine le coup envoyé, un second arriva. Seiki tira dessus, étonné, cela n’avait eu aucun effet sur le robot
-    Seiki : il ne perd vraiment pas de temps.
Celui propulsa Seiki dans une lointaine falaise.
-    Seiki (souffles faibles) : à ce rythme, je ne vais pas tenir, il faut que je trouve un moyen d’en finir vite, mais il faut de l’énergie.
-    Seiki : je n’arrive même pas à l’atteindre. Comment faire ?
Soudain, une voix proche mais dont la provenance était inconnue s’adresse à Seiki.
-    ???: cette énergie, je pourrais te la procurer.
-    Seiki : qui êtes-vous ?
-    ???: approches ta main, je vais te prêter mon énergie.
-    Seiki : mais qui êtes-vous à la fin ?
-    ???: poses ta main sur le symbole de ton arme.
-    Seiki : comment je peux vous faire confiance ? Je ne vous connais pas.
-    ???: tu n’as plus une seconde à perdre, si tu veux vaincre ton adversaire, écoutes-moi, crois-moi, c’est ta seule chance, au point où tu en es.
-    Seiki : « il n’a pas faux »
-    Seiki : très bien, je vais faire ce que vous me dites.
-    ???: sage décision, tu ne le regretteras pas.
Il posa alors sa main sur le symbole qui s’illumina, quand soudain, une énergie s’éveilla en Seiki
-    Seiki : que se passe-t-il ? Je ne suis plus le même.

A suivre….

#56 28 Jul, 2016 08:33:12

FA76

Chapitre 7 : nouvelle puissance, nouveau combat
Le géant robot ayant pris l’avantage sur Seiki en ce combat, ce dernier est sur le point de prendre une toute autre tournure, suite au changement soudain qui est intervenu chez Seiki, qui remportera ce combat désormais ?
-    Seiki : mais qu’est-ce que… ?

-    Seiki : que m’avez-vous fait ?

-    ??? : comment tu te trouves ?

-    Seiki : je me sens en pleine forme.

-    Seiki : comment avez-vous fait ?

-    ??? : je n’ai pas vraiment le temps de t’expliquer, tu as un ennemi à combattre. C’est à toi de jouer maintenant, j’ai rempli ma part du travail, maintenant, à toi de la remplir.

-    Seiki : merci encore pour ce que vous avez fait.

-    Seiki : « revenons-en à ce combat, je vais m’occuper de son cas ».

C’est alors que Seiki se dirige vers le géant robot, déterminé comme jamais à remporter cette dernière étape de l’entraînement.
-    Seiki : c’est à mon tour maintenant.
Le géant robot réagit à la présence de Seiki, il tira dans sa direction. Seiki esquiva et lui infligea un tir d’une toute autre puissance que celui qu’il avait tenté lors de la première partie de cette ultime épreuve.
-    Seiki : Kingeki (tir de poids)
C’est à ce moment, que le robot touché par cette attaque, mis un genou à terre, Seiki n’en revenait pas de cette puissance qu’il a acquis.
-    Seiki : incroyable, je l’ai atteint, la première fois que j’avais tenté de le toucher, ça ne lui avait rien fait.

-    Seiki : je me souviens, j’ai eu la même sensation, lors de la première épreuve.

-    ??? : exactement, petit.

-    Seiki : c’était donc vous qui m’avais parlé ?

-    ??? : maintenant que tu le sais, il te reste une chose à faire, tu as ce qu’il faut pour y parvenir.

-    Seiki : oui, en finir avec ce combat.


A suivre….

#57 15 Aug, 2016 10:14:35

FA76

Chapitre 8 : en un shoot, fin du combat
La précédente partie du combat a permis à Seiki de se voir procurer une nouvelle puissance, au point d'en déstabiliser son adversaire, chose qu'il n'avait pas réussi à faire avant. Le combat prend une nouvelle tournure et le dénouement est proche.

- Seiki: j'avoue ne plus me reconnaitre.
- ???: à toi de jouer maintenant.
- Seiki: mais comment je fais pour maitriser une telle puissance?
- ???: c'est le moment pour que tu apprennes à le faire, je ne peux pas tout faire pour toi. Comment feras-tu quand tu te retrouveras face à de vrais adversaires?
- ???: à toi de faire le reste du travail, aies confiance et tu réussiras. Je te laisse faire maintenant.
- Seiki: mais???
- Seiki: "pas le temps de discuter".
Relevé affaibli, le géant robot ne lâche pas le morceau et revient à la charge, d'une autre manière qu'auparavant, en tirant un rayon. Seiki le prit de plein fouet.
- Seiki: mais qu'est-ce que c'était?
A peine le premier rayon reçu, que le géant continue de se déchainer sur Seiki, cependant...
- Seiki: pas mal, pas mal.
- Orasensa: "impossible, il n'a aucunes égratinures, après ce qu'il a reçu"'
- Seiki: maintenant, c'est à mon tour, de te montrer de quoi je suis capable.
- Seiki: j'ai été ravi de combattre avec toi, mais c'est ici que le combat se termine
Le géant robot se lança vers Seiki.
- Seiki: "la confiance avant tout, comme cette voix me l'a dit"
- Seiki: "concentration"
Seiki pointe son arme vers le robot qui se dirige vers lui.
- Seiki: taiho...
- Seiki: shotto.
Un énorme laser est tiré en direction du géant robot, et le mit hors d'état de nuire.
- Orasensa: "je n'arrive pas y croire, comment a t-il réussi à faire cela?"
- Orasensa: "jamais auparavant, je n'avais vu pareille chose."
- Seiki: "enfin j'ai réussi... Mon premier vrai challenge."
- Seiki: "ne me reste plus qu'à combattre, les forces du mal."

A suivre....

#58 04 Sep, 2016 15:31:22

FA76

Chapitre 9: Origine des symboles
Après avoir vaincu le géant robot, il est l'heure pour Orasensa de révéler à Seiki, ce que renferme l'arme qu'il possède, comment réagira t-il face à cette révélation?

- Seiki: j'ai enfin réussi.

Orasensa le rejoigna
- Orasensa: bravo petit, ce fût difficile, mais tu es parvenu à ressortir gagnant.
- Orasensa: maintenant que je suis sûr de ton potentiel, tu as droit à des explications.
- Seiki: je vous écoute car cela est flou pour moi.
- Orasensa: très bien, écoutes attentivement.
- Orasensa: comme tu le sais, l'arme a servi pour combattre les démons qui sont venus envahir la Terre, jusqu'ici tout est clair pour toi?
- Seiki: oui, vous pouvez continuer.
- Orasensa: maintenant, ce que tu ne sais pas, c'est comment j'ai pu former ces symboles.
- Seiki: justement, pendant que je combattais, j'ai entendu une étrange voix provenant de la partie couverte par le symbole.
- Orasensa: j'allais y venir, ne sautes pas les étapes, petit, écoutes-moi.
- Seiki: d'accord, poursuivez.
- Orasensa: donc, où en étais-je? Ah oui, suite au combat comme tu le sais, se termine par une victoire des 6 possesseurs des symboles, je me suis donc servi de ma magie pour préserver l'âme de chacun d'eux, comme tu le sais également, suite à leur soudaine mort.
- Seiki: mort soudaine?
- Orasensa: mon père, qui m'a enseigné cette magie, qui n'est plus de ce monde désormais, paix à son âme, m'a dit que les utilisateurs de ces symboles mourraient soudainement car ils avaient accompli leur mission.
- Seiki: continuez.
- Orasensa: venons en maintenant à l'origine de cette voix que tu as entendu. Il s'agit en réalité de la voix des anciens utilisateurs des symboles. Et que ces voix ne s'adressent pas à n'importe quelle personne.
- Seiki: que voulez-vous dire par "que ces voix ne s'adressent pas à n'importe quelle personne."?
- Orasensa: qu'il s'agirait d'un objet d'héritage qui ne se transmet que de génération en génération.
- Seiki: ne me dites pas que...
- Seiki: vous voulez dire que la voix que j'ai entendu...
- Orasensa: il s'agit en effet d'une voix de l'un de tes ancêtres.

A suivre...

#59 13 Sep, 2016 08:26:27

FA76

Chapitre 10: les révélations de Beshuta
C'est alors que Seiki rentra chez lui suite aux révélations faites par Orasensa concernant l'origine des symboles. Comptant demander à son père ce qu'il sait à ce sujet.
Toque à la porte.
- Beshuta: qui est-ce?
- Seiki: c'est moi, papa.
Ouverture de la porte.
- Beshuta: alors fiston, comment s'est passé ton entraînement?
- Seiki: plutôt bien, difficile certes, et fatigué, du repos et tout ira pour le mieux.
- Chie: tiens mon fils, manges, tu dois être mort de faim.
Chie tend un plat à son fils.
- Seiki: non merci, maman, je n'ai pas faim, simplement fatigué.
- Beshuta: dans ce cas, ce sera pour moi, au fait où est passé ton ami magicien?
- Seiki: il est reparti seul de son côté. D'ailleurs j'aurais une question à te poser.
- Beshuta: je t'écoute, fiston.
- Seiki: que sais-tu réellement sur les symboles?
- Beshuta: il fallait bien que cela arrive un jour.
- Seiki: que veux-tu par là?
- Beshuta: mon fils, je te dois la vérité.
- Beshuta: Des années sont passées, cette histoire se transmet de génération en génération. Il paraîtrait que l'arme que tu portes en question est héréditaire, seuls les membres de la famille peuvent l'utiliser. Qu'il s'agirait de leur destinée de l'utiliser. J'ai moi aussi subi un entraînement comme le tien auparavant mais j'ai ensuite refusé d'accomplir la mission qui m'était destiné à savoir de combattre les démons dont l'histoire t'a été racontée. Etant jeune quand mon père m'a raconté cette histoire, je n'y croyais pas du tout. Mais j'ai pu constater que cela était vrai, les démons étaient sous mes yeux, j'ai vu ceux à quoi je devais m'attendre dans le futur, j'en avais la frousse de ma vie. Après ce long combat, un événement des plus étranges s'est produit, les combattants de chaque symbole sont morts puis leur âme a été préservée par le magicien avec qui tu es ami. Telle est la raison pour laquelle j'ai refusé, je ne voulais pas que tu te retrouves sans père sur qui comptait, je ne voulais pas t'embarquer dans cette quête et que je ne voulais pas non plus que tu t'approches de cet objet mais tu as tellement insisté que je ne pouvais pas refuser. Pardonnes-moi fiston.
- Seiki: merci papa.
- Beshuta: pourquoi me remercier? Je t'ai caché la vérité pendant des années.
- Seiki: tu as voulu me protéger, et je te remercie pour cela. Maintenant que je sais toute la vérité sur cette arme, je vais pouvoir accomplir ma quête.

A suivre....

#60 28 Dec, 2016 10:47:55

FA76

Chapitre 11: Un départ ralenti
Le lendemain, suite aux révélations faites par son père, Seiki s'apprête à faire ses adieux à sa ville natale, à la recherche des symboles. Cependant quelque chose va ralentir son départ.
- Seiki: c'est le moment de te dire au revoir, papa.
- Beshuta: fais attention à toi, fiston, tu vas me manquer.
- Seiki: merci, papa, pour m'avoir raconté la vérité.
- Beshuta (en lâchant quelques gouttes de pleurs): dire que je ne vais sûrement pas te revoir.
- Seiki: sèches tes larmes, papa, je vais me mettre à pleurer.
- Seiki: où est passé maman?
- Beshuta: elle est sortie faire des achats au centre ville, nous avons prévu un voyage.
- Seiki: un voyage? Vous ne m'en avez pas parlé, ce n'est rien, amusez-vous bien durant ce voyage, et ne vous préoccupez pas trop de moi, vous risquez de gâcher votre voyage. Je vais rejoindre maman.
Pendant ce temps, au centre ville.
- Chie: bonjour, pouvez-vous me conseiller des vêtements pour un voyage en Europe?
- Vendeur: bonjour, dans quel pays vous comptez voyager?
- Chie: en Espagne.
- Vendeur: je vous conseille parmi ces robes à fleurs, elles iraient à ravir avec votre teint ainsi que pour la saison à venir.
- Chie: très bien, je vais en essayer 4.
Après quelques minutes
- Chie: elles sont magnifiques. A combien elles sont?
- Vendeur: c'est une nouvelle collection, on n'en trouve pas dans tous les commerces, je peux vous faire un prix.
- Chie: combien vous proposez?
- Vendeur: 8000 yen au lieu de 8300 yen pour une seule robe.
- Chie: je vais finalement en prendre deux, le prix est plus excessif que je ne le pensais.
- Vendeur: très bien, lesquelles choisissez-vous?
- Chie: alors, je vais prendre la jaune puis la bleue.
- Vendeur: alors, cela vous fera 16000 yen.
- Chie: je vais payer par carte s'il vous plait.
- Vendeur: et voilà pour vous, je vous souhaite une bonne journée et un bon voyage.
- Chie: je vous remercie, à vous aussi.
Après avoir effectué ses achats, la mère de Seiki prit le chemin direction son domicile. Quand soudain, des bruits se font entendre, proche du magasin. Tout le monde se met à courir de partout.
- Chie: que se passe t-il?
Une diffusion à l'écran géant extérieur se produit.
- Médias: nous sommes actuellement en direct du centre ville d'Intenma, où le braquage d'une trésorerie a lieu, les forces de l'ordre se rendent petit à petit sur place.
De son côté, Seiki apprend lui aussi la nouvelle et décide de prendre la route afin de se rendre sur place.
- Seiki: j'espère que personne n'est blessé, j'arrive pour vous aider, amis policiers.

A suivre...

#61 05 Mar, 2017 00:51:52

FA76

Chapitre 12 : les braqueurs mobilisés
Un braquage se produit actuellement à la trésorerie, située au centre-ville d'Intenma. Proche de 500 mètres de cette dernière, la mère de Seiki est témoin de cet événement, un périmètre de sécurité est alors établi pour empêcher toute personne de s'aventurer dans cette zone. Quant à Seiki, il continue d'avancer pour se rendre sur place.
Pendant ce temps, devant la trésorerie.
Policiers : sortez d'ici les mains en l'air, vous êtes cernés, tout le bâtiment est bloqué.
Chef des braqueurs : nous avons des otages, si vous ne nous laissez pas fuir, nous les tuerons sans hésitation.
Chef des braqueurs : maintenant vous allez nous donner un véhicule et fissa fissa, si vous ne voulez pas de morts sur votre conscience, faites ce que je vous dis. Laissez nous fuir.
Commandant Kanhei : faites ce qu'il vous demande, l'objectif est qu'il n'y ait pas de morts, ni de blessés, la sécurité et la protection des citoyens priment avant tout. Une fois qu'ils seront sortis, on se mettra à leur poursuite.
Policiers : à vos ordres !!!
Commandant Kanhei : on va faire comme vous avez dit, on mettra à votre disposition un véhicule. Mais d'abord, je veux être sûr que vous n'allez pas faire de victimes.
Chef des braqueurs : pas de négociation possible, fournissez-nous un véhicule maintenant ou je fais sauter la cervelle de chacun des otages.
Une fois le véhicule mis à disposition, les 3 braqueurs prennent la fuite. De son côté, tout proche de sa destination, Seiki croise sa mère, sur le chemin du retour, étourdie par ce qu'il se produit actuellement.
Seiki : maman, que se passe-t-il ? Tu vas bien ?
Chie : un peu perdue, mais ça peut aller.
Seiki : j'ai vu sur le grand écran qu'un braquage avait eu lieu, je ne peux pas laisser faire cela. Désolé maman, mais je vais te laisser, il est aussi de mon devoir de protéger la ville.
Chie : je comprends, vas mon fils, je suis fière de toi.
Il reprend alors sa route, quand soudain, il croise un véhicule roulant à une vitesse bien supérieure à la normale, poursuivie par quelques voitures des forces de l'ordre.
Seiki : ce sont eux.
D'un demi-tour, il se met alors lui-aussi à leur poursuite, quand les autres policiers étaient eux semés, lui parvient tant bien que mal à retrouver leur trace. Non loin, proche d'une forêt, il reconnaît leur véhicule. Il entre alors pour les repérer.
Seiki : c'est le moment de mettre en œuvre ce que j'ai appris.
Seiki : « concentration maximale ».
Du côté des braqueurs.
Chef des braqueurs : je ne pensais pas que nous allions nous en sortir, on leur a mis un pilule, pas vrai les gars ?
Braqueur 2 : oui carrément, on les a largué les petits poulets.
Braqueur 3 : de vraies poules mouillées.
Seiki finit par les retrouver avec une concentration maximale, comme s'il entendait au loin leur voix.
Seiki : « je les ai trouvé, maintenant il faut que je réfléchisse à comment ne pas me faire voir »
Seiki : « ah, j'ai trouvé, ce buisson ».
Le chef des braqueurs, commencent alors à se méfier, ayant entendu le bruit des buissons.
Le chef des braqueurs : vous n'avez rien entendu ?
Braqueur 2 : non, boss, rien
Braqueur 3 : non vraiment rien.
Le chef des braqueurs : bah moi, j'vous dis que si, alors fouillez bien les alentours, quelqu'un nous guette, je suis sûr.
Quand soudain, un des braqueurs approche le buisson abritant Seiki, ce dernier surgit immédiatement et lui asséna un coup. Les deux autres entendaient la douleur que ressentait leur complice. Le deuxième proche, n'a pas eu le temps de décocher un mot qu'il fût aussi mis hors d'état de nuire.
De son côté, le chef
Le chef des braqueurs : bon, ils en mettent du temps.
Soudain, Seiki apparaît devant lui, le surprenant.
Le chef des braqueurs : mais d'où tu sors toi ? C'est donc toi que j'ai entendu, c'est toi qui nous suit depuis le début.
Seiki : oui, c'est bien moi, et les deux autres gusses, je suppose que ce sont tes complices ?
Le chef des braqueurs : oui, une vraie bande de nullards, se faire avoir par un blanc bec comme toi, c'est l'hôpital qui se fout de la charité. Bref, je n'ai pas le temps de jouer avec des gamins comme toi, je vais te régler ton compte.
Le chef des braqueurs pointe son arme et se met à tirer sans scrupule sur Seiki. Lui, se contentant simplement de se concentrer pour anticiper la moindre balle.
Le chef des braqueurs : hein ? Mais ce type n'est pas humain.
Seiki lâche alors un coup, marquant la fin de cette poursuite. Et emporte les trois hommes avec lui, pour les livrer à la justice.
A suivre...

#62 12 Mar, 2017 17:06:06

FA76

Chapitre 13: au revoir Intenma
Suite à la poursuite des braqueurs, Seiki est parvenu à les retrouver puis à les arrêter. Les médias étant sur place, ils accueillent ce dernier avec quelques questions. Il est alors sur le point de faire une annonce.
En attente du retour de Seiki.
Médias: en direct, nous attendons le retour du jeune Seiki, parti à la poursuite de ses braqueurs.
Quelques minutes plus tard.
Médias: le voici, Seiki, Seiki, s'il vous plait, pourriez-vous répondre à quelques questions pour nous?
Seiki: oui, vous pouvez, à vrai dire, je n'ai vraiment l'habitude de m'exprimer devant la caméra.
Médias: très bien. Alors nous voulions d'abord savoir comment vous avez fait pour réussir un tel exploit? Nous avouons que les polices du monde entier aurait besoin d'hommes courageux comme vous. Vous avez réussi à attraper ces trois personnes armées à vous seul. Comment l'expliquez-vous?
Seiki: à vrai dire, je ne saurai vous répondre exactement. J'ai gardé confiance en moi. Un peu stressé car je ne voulais pas manquer mon coup, mais j'ai su prendre mon courage à deux mains ainsi que mes responsabilités. C'est surtout ma mère qui m'a donné la force d'aller de l'avant.
Médias: que de belles paroles, dites-nous comment vous pourriez définir cette première expérience?
Seiki: effrayante car j'étais seul mais enrichissante car cela m'a permis de me dire que tout est possible, que nous ne sommes à l'abri de rien, que tout peut arriver du jour au lendemain, personne n'a prévu que cela pouvait arriver. C'est impressionnant de se retrouver avec tant de responsabilités.
Médias: nous comprenons, dernière question, comment voyez-vous votre avenir dans ce domaine? Vous visez forcément...
Seiki interrompant les médias sur cette question
Seiki: mon avenir ne se fera pas ici malheureusement. J'ai d'ailleurs une annonce à faire à ce sujet.
Seiki: peuple d'Intenma, je sais que cela vous sera difficile à croire, mais notre planète court un grand danger. En ce moment même, des démons envahissent nos terres. C'est la stricte vérité. On m'a donc confié la lourde quête de retrouver 5 personnes, qui sont vouées au même objectif que moi: vaincre nos ennemis. Tel est mon destin, je ne peux plus revenir en arrière, je ne suis pas non plus sûr de revenir. Je joue ma vie dans cette quête mais je n'ai plus le choix. Mais avant de partir, je voulais tous vous remercier, pour ce que vous avez fait pour moi. De vous avoir servi aujourd'hui a été un honneur pour moi et je ne l'oublierai jamais. Je remercie mes parents, sans eux, je ne serai pas devenu ce que je suis maintenant. Pour vous tous, je me battrai cœur et âme, votre protection est une priorité. Sur ces paroles, je dis au revoir Intenma et merci encore pour ce que cette ville a fait pour moi.
Médias: c'est sur ces magnifiques paroles que l'on clôt l'interview avec notre héros du jour, Seiki.
Seiki repartant en voiture, dépose alors les trois hommes qu'il a fait prisonniers.
A suivre...

Dernière modification par FA76 (23 Apr, 2017 23:25:59)

#63 24 Apr, 2017 00:27:56

FA76

Chapitre 14: Les retrouvailles
Après avoir fait ses adieux à sa ville natale, Seiki se dirige tout droit vers sa prochaine destination: Banjin. Cependant il ne se doute pas de ce qu'il l'attend sur son chemin.
Dans une forêt, à quelques lieues de Banjin
Seiki: je suis presque arrivé à ma prochaine destination.
Seiki continue alors de marcher quelques mètres, soudain, il s'arrête, se sentant suivi par une personne. Il se prépare, gardant une main proche de son arme.
Seiki: j'ai l'impression que l'on me suit.
Des frémissements de feuille se font entendre, Seiki sort son arme et la pointe vers le feuillage en question.
Seiki: fausse alerte, je me fais des idées, peut-être que finalement personne ne me suit.
Seiki continue de marcher vers Banjin, puis survenu de nulle part, un individu l'attaque depuis les airs.
Seiki: je savais bien que l'on me suivait depuis le début, qui es-tu?
Après son attaque, l'individu fixe Seiki droit dans les yeux, se précipita sur lui puis d'un air étonné, prononça son prénom. Seiki ne comprend pas sur le coup qui est-il réellement.
???: mais c'est toi, c'est Seiki?
Seiki: mais comment tu connais mon prénom?
???: c'est moi, Rikou, ton ami d'enfance, tu te souviens?
Seiki: sérieux? C'est toi, vraiment? Cela fait un bail, depuis le temps que je voulais te revoir.
Rikou: carrément, moi aussi depuis le temps que je voulais te revoir aussi.
Seiki: bah alors, qu'est-ce que tu deviens?
Rikou: je t'expliquerai plus tard, c'est beaucoup trop long à dire. En attendant, profitons de ses retrouvailles, pour discuter de ce que tu es devenu toi, on va se poser tranquillement pour discuter.
Seiki et Rikou s'asseoient sur le banc le plus proche, contemplant la flore forestière, tout en discutant de leur vie.
Rikou: alors tu as pu réaliser ton rêve de gosse, devenir un policier?
Seiki: yep, je viens d'obtenir le diplôme.
Rikou: je suis fier de toi, tu es devenu un homme “rires”.
Seiki: oui, c'est ça, foutes-toi de moi, et alors toi, dis-moi en plus sur ce que tu es devenu.
Rikou: tu sais rien de spécial, je joue le ninja, j'ai décidé de suivre les traces de mon père, les grandes choses ne sont pas faites pour moi.
Seiki:  mais arrêtes, je suis sûr que tu aurais fait un parfait policier, tu as bien su me protéger quand nous étions des gosses.
Rikou: ce n'est pas la même chose avec toi, cela me faisait un peu de la peine que les autres s'en prennent à toi sans raison. Crois-moi, je ne suis pas fait pour cela.
Seiki: puisque tu insistes. Dis-moi, tout à l'heure, tu me disais que ce serait long à expliquer, c'est que tu as quelque chose d'autre à me dire?
Rikou: effectivement, suis-moi que je te montre, une part de ma vie a changée. Je vais tout t'expliquer en chemin.
Ils reprennent la route vers Banjin.
Seiki: alors donc les habitants de cette ville sont des hommes vampires et tu vis avec eux?
Rikou: effectivement, je leur dois la vie, c'est grâce à eux que je suis encore en vie actuellement. Et moi de mon côté, je leur rend ce que je leur dois, en surveillant en permanence leur ville.
Seiki: que veux-tu dire par là? Que tu as failli mourir?
Rikou: oui, il y a quelques années de là, mon village a été entièrement dévasté par une attaque d'un certain Weruga, avec lui une armée de centaure. Et ensuite, ils ont siégé notre village, personne n'a survécu, seulement moi, qui ai réussi à fuir à temps, alors que je rentrais chez moi, j'ai vu tout ce monde à terre, j'étais impuissant face à cette abomination. Depuis ce jour, je n'ai qu'une chose en tête: me venger. Puis un jour, ces hommes vampires m'ont accueilli gentiment dans leur ville et ont pris soin de moi. C'est comme une famille pour moi désormais et je ferai tout pour eux. Ils m'ont tant donné.
Seiki: et donc, ils t'aident aussi à t'entraîner chaque jour dans le but d'atteindre ton objectif?
Rikou: voilà. Chaque jour je m'entraîne. J'ai d'ailleurs entendu dire au sujet de ce loup garou qu'il était un ex commandant d'armée, d'un certain Gouka.
Seiki: tu as dit Gouka?
Rikou: oui, lui en personne.
Seiki: tu as donc dû entendre parler de l'histoire des symboles?
Rikou: oui, et je suis d'ailleurs porteur de l'un d'eux. Paraît-il que les démons comme Weruga peuvent ressentir leur présence.
Rikou montre alors le symbole de son arme.
Seiki: mais moi-aussi, nous sommes donc liés au même destin?
Rikou: exactement.
Rikou: voilà, nous y sommes, voici...
Rikou: mais qu'est-ce que....?
Rikou: c'est quoi ce bordel?
A suivre...

#64 03 May, 2017 22:37:58

FA76

Chapitre 15: un piège inattendu
Alors que Rikou et Seiki arrivèrent dans le village de Banjin, Rikou découvre que ce dernier n'est pas son état habituel, qu'est-ce qui a bien pu se passer pendant son absence?
Rikou: MAIS QU'EST-CE C'EST CE QUE CE BORDEL????
Rikou: pourquoi tout le monde est à terre?
Rikou: hey, dites-moi ce qu'il s'est passé? Répondez-moi !!!
Les Banjinos: villageois de ce village, sont visiblement vivants mais tous gravement blessés. Rikou en faisant le tour du village ravagé, aperçoit soudain le chef du village. Lui aussi au sol, le seul parvenant à bouger en rampant, et se précipite vers lui pour le questionner.
Rikou: Hanjin, tout va bien? Que s'est-il passé ici?
Hanjin: c'est... c'est...
En le prenant dans ses bras, Rikou aperçoit des traces de griffures inhabituelles sur un corps.
Rikou: ne me dis pas que...
Hanjin: ou...oui, c'est... c'est... bi...en... lu...i
Rikou: (cri de colère)
Rikou: IL VA ME LE PAYER!!!
Ce cri et ces paroles ne manquent pas de résonner dans tout le village, Seiki rejoint alors Rikou.
Seiki: d'où vient ce cri enfin? On avait l'impression qu'une personne criait à la rescousse.
Rikou: c'était moi. Dis-moi Seiki, est-ce que je peux te confier une mission?
Seiki: laquelle?
Rikou: je voudrais que tu prennes soin des villageois en attendant mon retour, j'ai une affaire à régler. Je ne t'en dirai pas plus, j'espère que tu me comprendras.
Seiki: très bien, puisque cela a l'air si important pour toi, je vais rester ici.
Quand soudain une voix fébrile intervient en plein milieu de la conversation.
Hanjin: a...a...ttends, a...a...ttends.
Hanjin: je...je... t'en..su..su..plie, n'y...n'y...vas...pas...seul.
Hanjin: tu...tu...n'as...au...au...cune...chance.
Rikou: écoutes, je me suis entraîné dur pendant des semaines, je suis fin prêt pour l'affronter, il ne me fait plus peur.
Hanjin: n'ou...n'ou..blies...pas... le... plan...d'a...d'a...ssaut.
Rikou: il n'y a plus de plan qui tienne désormais, je n'ai qu'une chose en tête: lui botter les fesses, et je suis déterminé, rien ne peut m'arrêter désormais. Celle-ci est de trop, je ne peux pas le laisser commettre d'autres attaques ici. Et le seul moyen de le faire, c'est de le massacrer une bonne fois pour toute. Rien de ce que tu me diras, me fera changer d'avis.
Rikou: je vous laisse avec mon ami, Seiki, c'est lui qui prendra soin de vous, en attendant mon retour.
Seiki: je ferai tout mon possible pour vous remettre tous sur pied.
Rikou: très bien, maintenant à nous deux.
D'un pas déterminé, il part seul de son côté, laissant ses alliés blessés derrière lui.
A suivre...

#65 16 May, 2017 20:29:53

FA76

Chapitre 16: apparition de Karasu le corbeau
Suite à cette attaque par surprise de Weruga sur le village de Banjin, Rikou se dirige droit vers sa prochaine destination: Emptylight. Pendant ce temps, Seiki est lui chargé de veiller sur les villageois vivants.
Du côté du village de Banjin
Hanjin: qu...el imbé...cile!!!
Seiki: je voudrais savoir, il est si fort que ça, celui qui vous a attaqué?
Hanjin: tu...ne...te...dou...tes...pas.
Seiki: attendez, je vois que vous avez du mal à parler. Il vaut que vous vous reposiez, vous m'expliquerez une fois remis sur pied. Dites-moi comment je peux vous aider?
Seiki soulève alors le chef du village, afin de le porter.
Hanjin: ça...va...aller, je...peux...en...core...mar...cher...seul.
Seiki: vous êtes sûr?
Hanjin: ne...t'...en...fais...pas.
Hanjin: con...tentes-...toi...de...me...main...te...nir...de...bout...et...de...suivre...mes...in...di...ca...tions
Seiki: très bien.
Seiki achemine Hanjin vers son domicile quand soudain tout proche, un inconnu survient du ciel et tranche le toit de la maison en deux.
???: Tachyoku (ailes coupantes)
Seiki: mais qu'est-ce que...?
???: oups, manqué. J'arrive trop tard, tout le monde n'est pas réuni de toute façon, c'est bien ma veine.
Seiki: qui va là?
???: je vois, cher homme avide de paix, ton chemin s'arrête ici. Tu n'aurais jamais dû poser les pieds ici et tu vas en subir les conséquences. Prépares-toi à disparaître.
Seiki: qui êtes-vous?
???: j'en oublie les bonnes manières, c'est vrai que celui qui souhaite mourir doit connaître son meurtrier. Puisque tu insistes, je vais me présenter.
???: je suis Karasu, un être démoniaque comme mon maître: Weruga. C'est d'ailleurs lui qui m'a envoyé pour terminer le travail, je ne voudrais pas qu'il se salisse les mains pour des êtres aussi faibles que vous autres, les humains.
Karasu: maintenant que tu sais qui je suis, ce qui ne sert à rien, prépares-toi à mourir. C'est bien dommage que ton ami ne soit pas là, j'aurai pu en finir plus rapidement que prévu.
Du côté de Rikou
Rikou: nous y voilà, Emptylight.
Rikou: à nous deux, Weruga !!!
A suivre...

Dernière modification par FA76 (18 Jul, 2017 14:44:30)

#66 18 Jul, 2017 15:26:24

FA76

Chapitre 17: Weruga, le loup garou hybride
Alors que Seiki se retrouve à devoir défendre le village Banjin d'un nouvel assaut d'un certain Karasu, venu se débarrasser de la menace des symboles, sur ordre de son maître. Rikou, lui se rend à Emptylight dans le but de défaire Weruga.
Pendant ce temps à Banjin.
Karasu: et bien alors, petit, qu'est-ce que tu attends pour te défendre. A moins que tu attends la mort pour le faire. Si c'est ce que tu veux, alors je vais m'efforcer d'exaucer ton souhait.
Seiki: tu ne crois pas si bien dire, je vais me débarrasser de toi, tu ne me fais pas peur.
Karasu: quelle audace! Tant d'orgueil tue, cela annonce un combat plutôt palpitant. Je vais me faire une joie de me débarrasser d'une âme aussi faible que la tienne.
Seiki: c'est ce que nous verons, j'ai hâte de savoir qui ne se relevera pas de nous deux.
C'est alors que Seiki lance en premier, tire plusieurs balles avec une de ses armes, plus vif que son adversaire, sans trop l'atteindre.
Karasu: ahahahaha, tu m'as chatouillé, pas mal, pas mal! Je sens que je vais bien m'amuser avec toi. Ce n'est que le début.
Du côté de Rikou, à Emptylight.
Rikou: enfin, je suis arrivé, c'est ici que ce lâche se cache.
Rikou: SORS DE TA CACHETTE WERUGA QUE JE TE BOTTE LES FESSES!!!
Sa voix résonnante à travers toute la cité, provoque alors l'apparition du tant attendu, Weruga, par la fenêtre, du plus haut édifice. Qui avait visiblement prévu son arrivée.
Weruga: et bien, si tu crois que ton arrivée est une surprise, saches que tu te trompes, microbe. J'avais déjà tout prévu. J'ai même envoyé un de mes hommes, pour finir mon travail.
Rikou: viens là, que je te botte les fesses.
Weruga: si tu crois que c'est moi qui vais me charger de ton cas, je n'ai pas le temps de me salir les mains pour combattre des faiblards de ton espèce, la première fois ne t'a décidément pas suffi. Il faut que tu reviennes en redemander.
Rikou: sauf que maintenant, je ne suis plus le même. Je me suis entraîné depuis tout ce temps, dans le seul de te vaincre, tu entends? Plus jamais je ne perdrai contre toi.
Weruga: à vous les humains, vous me faites pitié, avec votre fierté. Vous croyez être supérieurs aux autres, en réalité, c'est vous qu'il faudrait éradiquer de ce monde, tellement votre faiblesse ralentit sa croissance.
Rikou: viens ici, que je te montre qui est le plus faible.
Weruga: pas la peine, il a déjà du monde en route, pour te régler ton compte une bonne fois pour toute, que je ne te revois plus ici. L'univers n'a pas besoin d'êtres faibles comme toi.
C'est ainsi que Weruga se retire. Rikou court alors droit vers le lieu de son règne. C'était alors sans compter qu'il tombe sur plusieurs obstacles. Des subalternes de Weruga s'attaquent alors à lui, l'encerclant.
Rikou: vous? Attendez que je vous règle votre compte en deux, trois mouvements.
Rikou: Uzukaru (tourbillon fauchant)
Les centaures qui se dressaient devant Rikou sont balayés par un coup de faux dévastateur. Il continue alors d'avancer. C'est alors que d'autres arrivent.
Rikou: ils font chier sérieusement. Dégagez de mon chemin!! Je n'ai pas de temps à perdre avec vous.
Rikou: Fukushuriken (shuriken multiples).
Rikou: WERUGA, J'ARRIVE!!!
Du côté de Banjin.
Seiki: je dois admettre que tu es fort.
Karasu: alors tu te rends à l'évidence, humain?
Seiki: non, impossible pour moi. On va maintenant passer aux choses sérieuses.
C'est ainsi que Seiki décide de faire appel au pouvoir symbolique et de se transformer.
A suivre...

#67 16 Nov, 2017 21:02:42

FA76

Hello, tout le monde, cela fait un bail. Vous allez bien?

Désolé pour ceux qui lisent mon scénario, avec les cours et tout ce qui va avec, je suis pas mal pris, et donc je ne pouvais plus me consacrer à cela et donc partager mon histoire avec vous.

Enfin, voilà, je compte aussi modifier le scénario mais le concept reste le même, juste des modifications à apporter car il reste encore perfectible, il n'a pas atteint son potentiel je pense.

En attendant, je poste une nouvelle partie, en vous souhaitant une bonne soirée et lecture (pour ceux qui suivent) smile.

Chapitre 19: Le début d'un duel tranchant: Rikou contre Weruga
Rikou se trouve alors sur place, à Emptylight. Alors qu'il était sur le point d'atteindre Weruga, Rikou se trouve être confronté à une armée de centaures qu'il balaie sans trop de problème. De son côté, Seiki affronte Karasu, un des hommes de Weruga.
Karasu: allez, montres-moi ce dont tu es réellement, je sais que tu caches ta vraie puissance.
Seiki: puisque tu insistes, je vais te faire mordre la poussière.
Seiki lance alors sa transformation. Une aura se développe autour de lui.
Karasu: pas mal, enfin je vais pouvoir m'amuser. Si tu crois que c'est avec ces tours de magie que tu vas m'impressionner, tu te trompes. Tu ne me vaincras jamais, toi misérable humain.
Seiki: et bien approches pour voir qui est le misérable entre nous.
Karasu: tu oses me défier, moi le grand Karasu, je vais te le faire payer, minus.
Karasu: HA...BA...
Seiki se concentre avant de lancer son attaque à l'aide de sa matraque, laissant venir son adversaire.
Seiki: sei...ba...
Karasu: YA (ailes noires).
Seiki: DEN (sabre électrique).
En un coup, Karasu se retrouve à terre suite à la charge électrique assénée par le coup de Seiki.
Seiki: c'est fini pour toi.
Du côté de Rikou, à Emptylight. Continuant de hurler.
Rikou: SORS DE TA CACHETTE, WERUGA, NE ME FORCES PAS A VENIR TE CHERCHER!!!
Weruga finit enfin par de nouveau apparaître, surpris de voir ses soldats à terre.
Weruga: oh, je vois que le nabot a fait de progrès, c'est bien. Mais crois-tu que je vais perdre mon temps avec un gars de ton espèce inférieure à la mienne?
Rikou: si tu crois que je suis toujours le même depuis notre première rencontre, tu te trompes. Et maintenant, RAMENES-TOI QUE JE TE BOTTE LES FESSES UNE BONNE FOIS POUR TOUTE!!!
Weruga: tu as du toupet pour un gamin, j'aime ça. Si tu crois que tu peux me vaincre, tu rêves petit, je suis un des commandants de l'armée qui a été tant redoutée dans l'univers. Penses-tu qu'un gamin comme toi puisse me vaincre? Je ris.
Rikou: alors si tu te crois si fort, alors pourquoi ne viendrais-tu pas en découdre avec moi?
Weruga: je vois que la leçon de la dernière fois ne t'a pas suffi, tu n'as pas mûri depuis ce jour. Et bien puisque tu insistes, je vais mettre fin à tes jours, si orgueilleux que tu es. C'est dommage de mourir si jeune.
Rikou: ça c'est ce que nous allons voir.
Rikou lance alors par surprise, le pouvoir de son symbole. Une aura se développe autour de lui.
Weruga: je vois que tu t'es mis à la magie, c'est bien mais si tu crois que tu m'impressionnes, détrompes-toi, je vais te réduire en poussière.
Rikou: et bien, approches mon petit loup, allez.
Weruga: CELA SUFFIT LES PROVOCATIONS!!!
Weruga: Manges cela morveux, Togenoumitsu (épines sombres).
Weruga pensant en avoir déjà fini avec son adversaire se trouve bien étonné de le voir vivant.
Rikou: oh, loupé. Je suis encore vivant.
Weruga furieux se tente alors à une attaque au corps à corps. Rikou prépare son attaque.
Weruga: DA...
Rikou: Wash...
Weruga: NNE...
Rikou: iei...
Weruga: TSU (déchirure).
Rikou: ...ri (aigle tranchant).
A suivre...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB

Sur le forum

Furedo Nouveau ! hier [Portfolio] B4ng! Hey, merci ^^!
Jane Eyre Nouveau ! 11Dec C'est la vie Sals (...) assez splendide ...mais (...)
MechYETI Nouveau ! 11Dec [ Anselm ] Projet (...) J'adore l'illustration d (...)
Chr!ssia Nouveau ! 11Dec R-Chronicles Salut à tous, je vous in (...)
Brüth Nouveau ! 8Dec [Brüth]Portfolio (...) petite vidéo réalisation (...)
yamara_m Nouveau ! 7Dec Le mur des blabla (...) j'aime beaucoup le titre (...)
Sulliv Nouveau ! 5Dec Portfolio - BD A (...) Le dernier Tome, la fin (...)
ulmiacomics Nouveau ! 3Dec magazine bd manga (...) bonjour je m'adresse aux (...)
Chr!ssia Nouveau ! 3Dec R-Chronicles BD ( (...) Hello la team !! Après (...)
Sulliv Nouveau ! 1Dec [Sulliv] Au Pays (...) Le tome 3 est là :) http (...)

Commentaires

Oniris Oniris 07h25 ch1 p18 Trop drole cette page:D (...)
sebynosaure sebynosaure 06h34 ch25 p48 MDR
lionel_b lionel_b 06h33 ch25 p48 Ah ! On passe enfin au c (...)
aless2906 aless2906 06h23 ch23 p15 C'est ça quand tu regard (...)
wessy wessy hier ch8 p5 Maaaaarsh <3 (même si tu (...)
JUTOPIE JUTOPIE hier ch1 p89 Je trouve que t'as vraim (...)
Veguito Veguito hier ch20 p21 Aah, ma version préférée (...)
Delta75 Delta75 hier ch4 p1 Un méchant de la même ra (...)
Divin Anel Divin Anel hier ch3 p12 Carrément ! :D :D
Sandymoon Sandymoon hier ch4 p1 A chaque fois, il y en a (...)
Login

Not registered yet?